Religion Oniarth

Aller en bas

Religion Oniarth

Message par Admin le Dim 16 Juil - 10:27

Introduction
La Sainte-Église Oniarthienne est la plus grande organisation religieuse de Meriildar comprenant plusieurs millions de fidèles. La Sainte-Église Oniarthienne représente la plus ancienne et la puissante organisation sur Meriildar. La religion Oniarth se caractérise par sa dévotion envers huit divinités et sa genèse fait mention de la dimension de péché, de repentance, d’absolution et bien évidemment de damnation. Tous les récits sacrés de cette religion sont renfermés dans la Sainte-Bible Oniarthienne.

Panthéon

Ado-Us : Dieu de la Lumière et Créateur du Monde
Altarah : Déesse de la Magie et femme d'Ado-Us

Doctrine
La doctrine oniarthienne s'est développée au cours des siècles selon les enseignements de Saint-Oniarth et des définitions formelles de ce qui est considéré hérétique par les conciles religieux et les bulles pontificales. L'Église Oniarthienne croit qu'elle est continuellement guidée par les Dieux lorsqu'elle considère de nouvelles questions théologiques et qu'elle est infaillible par rapport aux erreurs théologiques lorsque des décisions fermes sont adoptées par des conciles et approuvé par le Haut-Pontife.

La Sainte-Église a deux modes de transmission distincts de la vérité, l'Écriture sainte et la Tradition sacrée. L'Écriture sainte est composée des huit livres de la Bible et d’une multitude de rites, bénédictions, litanies et prières. De son côté, la Tradition sacrée est interprétée par le Magisterium, l'autorité de l'enseignement de l'Église Oniarthienne, qui est clairement établi par le Haut-Pontife et le Saint-Collège des Archiprêtre.

Structure
Le Haut-Pontife est le chef suprême de la Saint-Église Oniarthienne et le successeur de Saint-Oniarth. À ce titre, il est le premier serviteur des Dieux et doit veiller à l’unité de l’Église. L’Église Oniarthienne est constituée de toutes les Églises locales ou Souveraine avec un Archiprêtre ou un Haut-prêtre à sa tête.

La direction universelle de la Saint-Église est assumée par le Haut-Pontife et par l’ensemble des Archiprêtres et Haut-Prêtres, réunis en concile religieux sur convocation du Pontife. Les conciles sont rares, convoqués à des moments exceptionnels. L’essentiel du gouvernement de l’Église se trouve au Saint-Siège qui réside dans la Saint-Cité d’Hurza.

La hiérarchie de l'Église Oniarthienne est composée de ministres, aussi appelés clercs, qui ont pour rôle de veiller sur l'Église. Ceux-ci comprennent sept (7) ordres : les religieuses, les moines, les prêtres, les chanoines, les prieurs, les Haut-prêtres et les Archiprêtre.

1. Les moines et les religieuses effectuent un ministère de «miséricorde et d’enseignement». Ils sont placés sous l’autorité d’un Prieur et réside généralement dans des cloîtres, abbayes et monastères.

2. Les prêtres et les chanoines de la Sainte-Église Oniarthienne effectuent leurs ministère de transmission de la Foi en communion avec leur Haut-Prêtre.

3. Les Haut-Prêtre ont pour charge de diriger les différents domaines ecclésiastiques nommés ; diocèse. Ils sont placés sous l’autorité d’un Archiprêtre qui agit en tant que primat d’un royaume et représentant du Haut-Pontife.

Dogmes fondamentaux
La lecture de la Très Sainte-Bible Oniarthienne demeure et demeurera toujours la plus sage des voies pour celui qui souhaite approfondir ses connaissances de la vérité. Au fil des siècles, les princes de l’Église, en communion avec le Saint-Père ont établis les croyances «officielles» de l’Église Oniarthienne que l’on appelle les dogmes. Bien qu’il y ait en réalité plusieurs dizaines de dogmes, certains sont considérés fondamentaux et ils prévalent donc sur tous les autres.

1. L’univers fût créé par Ado-Us, Dieu de la Lumière. Il est le Père Créateur des Immortels, des Dieux et Déesses, des Aassimars, des hommes et du monde de Meriildar.

2. La Très Sainte-Bible est l’ensemble des livres qui ont été écrits par les Saints sous l’inspiration divine et ont été transmis comme tels.

3. La tradition sacrée de l’Église est une source de la révélation, distinct de la Bible, et qui mérite la même Foi.

4. La volonté divine est infiniment parfaite.

5. L’âme humaine est une substance spirituelle, simple et immatérielle, dont les deux facultés maîtresses sont la raison et le libre arbitre.

6. L’homme et la femme ont été créé à l’image et à la ressemblance des dieux et méritent égale considération.

7. Le genre humain tout entier est issu d’un seul homme, Ludovic et d’une seule femme, Alista.

8. Le péché originel et sa condamnation fût transmis à toute la postérité de Ludovic et d’Alista.

9. L’Église Oniarthienne fût donnée aux hommes pour le salut et la rédemption des péchés. Aucun salut n’est possible, si ce n’est par elle.

10. Aussitôt après la mort, il y a jugement particulier, qui fixe irrévocablement le sort de chacun (le ciel ou l’enfer).

11. L’Église Oniarthienne à le pouvoir de remettre (pardonner) les péchés ou, dans le cas inverse, de condamner tout homme à la perdition éternelle.

12. L’Église Oniarthienne est la seule religion à détenir l’ultime vérité.

Tout individu sur Meriildar qui refuse de croire à ses vérités fondamentales, sont considérés comme hérétiques et sont donc condamner à la perdition éternelle. Cependant, la Sainte-Église Oniarthienne ne se distingue pas par un fanatisme très prononcé et ne condamne donc pas nécessairement à mort un individu pour son rejet des dogmes, à moins que celui-ci s’attaque directement à son intégrité et sa légitimité.

Les sacrements
Le sacrement est un rite revêtant une dimension sacrée. Pour les fidèles de la Foi Oniarthienne, le sacrement produit un effet dont la source est divine, qui donne sa grâce. Ils y trouvent le symbole et le moyen d'une alliance entre les Dieux et les hommes. On définit théologiquement un sacrement comme étant un signe destiné à donner ou à augmenter la grâce sanctifiante des fidèles. Il existe quatre (4) catégories de sacrements ;

1. Les sacrements d’initiation : Baptême
2. Les sacrements de guérison : Confession et Dernier Sacrement
3. Les sacrements d’engagement ; Mariage et Ordination.
4. Les sacrements d’exclusion : Excommunication

Le baptême
Le sacrement du Baptême a pour but de marquer l’entrée officielle d’un individu dans la communauté des croyants et de protéger son âme de la perdition éternelle, afin qu’aux jours derniers il puisse retourner dans la cité d’Antasiann, comme au début des temps et y recevoir la vie éternelle, comme Irendil et ses sœurs.

La confession
Ce sacrement est le signe de l´amour infini d’Ado-Us. Le pardon des Dieux est toujours possible, si nous faisons une démarche vraiment sincère. En se reconnaissant pécheur, nous croyons que l´Amour divin est toujours le plus fort. Le dialogue avec un prêtre est le signe efficace de la réconciliation avec les Dieux et avec nos frères.

Le Mariage
Le mariage est l’alliance sacrée entre un homme et une femme se vouant mutuellement une exclusivité charnelle. Dans cette alliance se révèle l’histoire des alliances entre les Dieux et l’humanité. Le sacrement du mariage sanctifie l´union d´un homme et d´une femme et situe l´amour des époux au cœur de l´amour des Dieux pour l´humanité.

L’Excommunication
L'excommunication est une exclusion de la communauté oniarthienne et de la communion ecclésiale. Cette sanction, que seul un Archiprêtre peut prononcer, et seulement pour de très sérieux motifs, est la plus grave des peines. Elle exclut la possibilité de recevoir les sacrements et l'exercice de certains actes ecclésiastiques. L'excommunication frappe entre autres les schismatiques et les hérétiques. Lors d'une excommunication l'Église se prononce sur le «salut éternel» d'une personne, le condamnant à la perdition. Le code de droit canonique (les lois de Sainte-Église) prévoit l’excommunication pour cinq (5) délits ;

1. L’Apostasie : Rejet totale ou partiel des dogmes fondamentaux de la Sainte-Église Oniarthienne.

2. Le Schisme : Refus de soumission au Haut-Pontife ou de communions avec les membres de l’Église qui lui sont soumis.

3. La simonie : L’achat et/ou la vente de biens spirituels, tout particulièrement d'un sacrement et, par conséquent, d’une charge ecclésiastique.

4. La Profanation : Profanation des reliques, des sépultures et des lieux saints.

5. Le Sacrilège Ecclésial : Utiliser la violence physique envers le Haut-Pontife ou tout autre dignitaire de la Sainte-Église Oniarthienne.

L’Ordination
L’ordination est l'acte liturgique qui confère le sacrement du sacerdoce, aussi appelé sacrement de l'ordre. Celui qui confère ce sacrement, un Haut-Prêtre ou un Archiprêtre, est le «consécrateur». Ce sacrement permet à un individu devenir ministre de la Saint-Église Oniarthienne (religieuse, moine ou prêtre).

Le Dernier Sacrement
Le dernier sacrement est le sacrement institué pour le soulagement spirituel et même corporel des malades en danger de mort. Le dernier sacrement produit les effets suivants :

1. Il augmente la grâce sanctifiante.
2. Il efface les péchés que le malade repentant ne pourrait plus confesser.
3. Il donne la force de supporter le mal avec patience, de résister aux tentations et de mourir saintement.
4. Il aide à recouvrer la santé du corps, si c’est utile au salut de l’âme.
avatar
Admin
Admin

Messages : 19
Date d'inscription : 13/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://absolem.kanak.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum